À compter de septembre 2022, une nouvelle plateforme inter-organisation française verra le jour sur les sujets agricoles et alimentaires. Rassemblant une cinquantaine d’organisations paysannes, environnementales, de bien-être animal, de solidarité internationale et de citoyen∙ne∙s ‑ consommateur∙rice∙s, elle a vocation à devenir un acteur incontournable de l’avènement de politiques agricoles et alimentaires justes et durables. Cette nouvelle plateforme sera fondée sur les bases de l’association loi 1901 Pour une autre PAC et comptera un minimum de cinq salarié∙e∙s à son lancement.

ActionAid France, membre de la Plateforme Pour une autre PAC, relaie ici cette offre, mais ne sera pas en charge du poste de Coordinatrice-Coordinateur de la nouvelle plateforme.

Description du poste

Forte de l’expérience fructueuse de collaboration au sein de la plateforme Pour une autre PAC et de la Plateforme citoyenne pour la transition agricole et alimentaire, les organisations françaises actives sur les sujets d’agriculture et d’alimentation durables préparent depuis plus d’un an la fusion de ces deux plateformes en un collectif plus large et plus puissant, dont le mandat portera sur l’ensemble des politiques agricoles et alimentaires. Le coordinateur ou la coordinatrice sera le responsable de cette nouvelle plateforme inter-organisation. Dans cette perspective, il ou elle devra accompagner la fin de la transition des deux anciennes plateformes vers la nouvelle entité, ainsi qu’assurer le bon déploiement et le bon fonctionnement de cette dernière.

Le coordinateur ou la coordinatrice sera le responsable hiérarchique des autres salarié∙e∙s de l’association et le principal interlocuteur de son ou sa président∙e. En interne, il ou elle assurera aussi l’interface avec le conseil d’administration et les organisations membres, mais aussi avec divers∙e∙s prestataires. En externe, il ou elle sera en charge des relations avec une multitude de partenaires : homologues européens, partenaires financiers, acteurs du monde de la recherche. Enfin, il ou elle pourra être ponctuellement amené∙e à suppléer les organisations membres dans la représentation politique externe de l’association.