Deux (2) Consultants Nationaux C4D pour les activités SBC – Vaccination COVID-19, Ouagadougou, Burkina Faso

UNICEF Global


TERMES DE REFERENCE

RECRUTEMENT DE DEUX CONSULTANTS NATIONAUX SBC/INTRODUCTION VACCIN CONTRE LE COVID-19

Contexte

Depuis décembre 2019, le monde est confronté à une nouvelle infection due au Coronavirus du type 2 (SRAS-CoV-2). Cette pandémie de COVID-19 a déjà causé la mort de millions d’individus et perturbé la vie de milliards d’autres avec de nombreuses conséquences socio-économiques.

Le Burkina Faso a été touché par la pandémie à COVID-19 avec la notification de deux premiers cas confirmés le 09 mars 2020 à Ouagadougou. A la date du 15 février 2022 le pays a enregistré 20.781 cas confirmés dont 6 947 femmes et 11 690 hommes. Au cours de cette période on note 20.368 cas guéris, 377 décès, 36 cas toujours actifs avec 2.186.277 personnes vaccinées. Le pays s’est fixé un objectif d’atteinte de la cible à 70% en décembre 2022.

Toutes les treize (13) régions ont été affectées par cette pandémie. Dans le cadre de la reponse à cette urgence sanitaire, le pays a mobilisé des ressources nationales et internationales pour la mise en œuvre des mesures de santé publique et des mesures socio-économiques. Dans le cadre de cette réponse, le ministère de la santé a élaboré et mis en œuvre un plan sectoriel de prévention et de riposte contre cette pandémie prenant en compte la vaccination comme une stratégie de réponse. A cet effet, un plan national de déploiement des vaccins et de la vaccination (PNDV) a été élaboré et mis en œuvre.

Justification

La lutte contre la pandémie de COVID-19 au Burkina Faso a été marquée par d’importants défis en matière de communication pour le changement de comportement. Le caractère nouveau de la maladie et les incertitudes au début de la lutte tant au niveau global que national ont favorisé la création des sentiments de méfiance de la communauté envers la réponse et le développement d’un terrain fertile pour l’émergence et la propagation des rumeurs. Ainsi les résultats des enquêtes CAP (Connaissances, Attitudes et Pratiques) sur la COVID-19, réalisées par le Ministère de la santé et ses partenaires (UNICEF et OMS) en août 2020 révèlent :

  • le déni de la maladie par les populations ;
  • la mauvaise perception des vaccins comme étant des outils de contrôle des populations, non efficace, dangereux, pas pertinent, pas nécessaire au Burkina Faso ;
  • la perte de la confiance au discours officiel ;
  • la stigmatisation des personnes utilisant les services proposés dans le cadre de la réponse.

La vaccination contre la COVID-19 se présente comme une intervention pouvant contribuer à rompre la chaine de transmission et atténuer les effets néfastes liés à cette pandémie. La protection des individus, grâce à un vaccin sûr et efficace de même que le respect des mesures barrières s’avèrent être les meilleures solutions pour rompre la chaine de transmission. Cependant la méfiance quant au vaccin contre la COVID 19 considérée comme des vaccins sans reculs suffisants pour juger de leur efficacité et surtout de leur innocuité s’est développée et continue de grandir au sein des population Burkinabé.

But et objectif de la consultation

Le but de la consultation est de renforcer la communication sur les risques et l’engagement Communautaire en vue de faciliter l’acceptation du vaccin contre le COVID-19 au Burkina Faso.

Il s’agit pour les consultants d’apporter un appui technique au Ministère de la Santé dans la mise en œuvre de toutes les opérations de communication et de mobilisation sociale en appui au processus d’introduction du vaccin contre la COVID-19 et la promotion des mesures barrières au renforcement de la vaccination de routine.

Méthodologie et approche technique

  • Collecte et analyse des informations et données relatives à la vaccination contre le COVID-19;
  • Rencontres et interactions avec le Ministère de la santé et des autres partenaires de la vaccination et la lutte contre le COVID-19.
  • Renforcement des capacités.
  • Planification, élaboration et suivi de la mise en œuvre des activités.

Activités, résultats et livrables

Download File BFA ToR national Consultant SBC-COVAX – version consultants.docx


Gestion et organisation

Les consultants travailleront en étroite collaboration avec l’équipe SBC et Santé de l’UNICEF pour apporter l’appui nécessaire à la Direction de la Prevention par la Vaccination. Les consultants soumettront à l’équipe SBC de l’UNICEF avec copie à la santé des rapports hebdomadaires sur le progrès des activités ainsi qu’à la partie Gouvernementale (DPV).  Sur le terrain, les consultants travailleront en étroite collaboration avec les partenaires qui interviennent dans le processus d’introduction du vaccin contre la COVID-19, de la promotion des mesures barrières et du renforcement de la vaccination de routine. A cet effet, il est prévu des missions à l’intérieur du pays pour le suivi de la mise en œuvre des activités de CREC sur la vaccination contre le COVID-19.

Les consultants soumettront en version électronique un rapport mensuel d’activités à l’équipe SBC et santé. Ils soumettront aussi aux superviseurs et à l’équipe des rapports spécifiques concernant les formations, les investigations, les minutes des rencontres nationales et de plaidoyer.

Qualifications et expérience  

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau minimal Bac +4 en communication, médecine, santé publique ou sciences sociales (sociologie, anthropologie, psychologie, santé, éducation) avec une bonne connaissance du secteur de la vaccination.
  • Justifier d’une expérience pertinente dans le domaine de la vaccination avec une participation confirmée dans la préparation et la mise en œuvre d’introduction de nouveau vaccin et de campagne de vaccination de masse.
  • Justifier d’une expérience pratique d’au moins 03 ans dans les domaines de la communication pour le développement, la communication pour le changement social et de comportement ou la mobilisation sociale et l’engagement communautaire,
  • Justifier d’une expérience dans la mise en œuvre des activités de communication en faveur de la vaccination de routine, les campagnes de vaccination ou le contexte d’urgence serait un atout.
  • Avoir une expérience avérée dans l’analyse, la négociation sociale et du plaidoyer à l’endroit des leaders communautaires.
  • La maîtrise du français est exigée et la connaissance des langues locales serait un atout.
  • Une expérience de travail avec les institutions paraétatiques, les organisations non gouvernementales ou internationales sera un atout majeur.
  • Connaissances du système de santé burkinabè burkinabè.
  • La connaissance en communication de risques est un atout.

Offre technique et financière

Les candidats intéressés soumettront une offre technique et une offre financière. L’offre technique inclura les documents justifiant de la qualification et des expériences préalables, y compris le CV, le document d’identification valide du consultant ainsi que son RIB sur papier entête de sa banque. Elle comprendra également une proposition de méthodologie incluant la compréhension des termes de références. Les consultants soumettront chacun une offre financière pour ses honoraires et frais de communication (téléphone/internet) pour cette consultation ; les frais de mission sur le terrain étant à la charge de l’UNICEF. L’offre financière devra être détaillée, exprimée en FCFA.

Cout et Budget

Le budget est composé des honoraires et des frais de communication soumis par le consultant et des indemnités journalières de subsistance (DSA) pour ses missions à l’intérieur du Burkina Faso aux taux applicable et conformément aux règles et règlements de l’UNICEF.

Supervision

Les consultants SBC travailleront sous la supervision hiérarchique du chef de la Section SBC et la coordination du SBC Officer en charge des questions de vaccination et des épidémies. Ils seront basés à Ouagadougou avec des missions fréquentes sur le terrain. Dans le cas où les consultants venaient à suggérer une nouvelle orientation de leurs missions, ils soumettront la suggestion pour validation avant de la mettre en œuvre.

En soumissionnant pour cette consultation, les postulants sont conscients qu’ils pourraient être amenés à travailler dans des zones difficiles où les conditions sécuritaires peuvent se détériorer rapidement sans que l’UNICEF n’ait aucun contrôle.

Conditions de Travail

Chaque consultant doit disposer de son propre ordinateur et espace de travail à l’extérieur du bureau. Il utilisera les ressources logistiques fournies par le bureau de l’UNICEF. Pendant la durée du contrat, les consultants seront soumis aux conditions en place à l’UNICEF concernant la sécurité, le respect des règles, normes et procédures régissant le personnel des Nations Unies et de l’UNICEF, en particulier celles relatives au Covid-19.

Recours de l’UNICEF en cas de performance insatisfaisante

Le paiement ne sera accordé que pour les travaux exécutés de manière satisfaisante et acceptés par l’UNICEF.

Durée de la consultation :

La durée de la consultation est de 06 mois à compter du 15 mai 2022.

Autres formalités administratives :

Les consultants devront fournir avant signature du contrat les documents suivants :

  • Formulaire « Health Statement » dûment rempli et visé;
  • Formulaire « Good Standing » dûment rempli et visé;
  • Formulaire de désignation des bénéficiaires pour l’assurance MAIP;
  • La preuve d’assurance maladie pour la période de la consultation;
  • Formulaire « Vendor » dûment rempli et signé;
  • Relevé d’Identité bancaire;
  • La copie du passeport ou de la pièce d’identité;
  • La copie du certificat de formation en ligne « Bsafe »; 
  • La copie du certificat de formation en ligne « Ethics and Integrity at UNICEF »;
  • La copie du certificat de formation en ligne Prevention of Sexual Harassment and Abuse of Authority
  • La copie du certificat de formation en ligne « Prevention of Sexual Exploitation and Abuse ».  Un document de mise à disposition/autorisation pour cette consultance délivrée par son employeur, pour tout fonctionnaire du secteur public.

Critères d’évaluation

Critères de l’évaluation technique :

Les critères de notation des offres techniques sont résumés comme suit :

Critères d’évaluation de l’offre                                                                             Note maximale

1. Diplômes présentés    …………………………………………………….……(critère éliminatoire)

2. Expérience /connaissance dans le domaine de la santé (Covid-19)…………………………………15

3. Expérience dans le domaine de la communication pour le développement /changement social et de comportement/gestion de programme communication ………   …………………………….………30

4. Expérience spécifique de la communication dans le domaine de la santé notamment la vaccination et les campagnes de vaccination ………………………………………………..……………….………30

5. Qualité de la proposition de la méthodologie et cohérence avec les TDRs et les livrables attendus dans les délais prévus ……………………………………………………………………………………25

Total……………………………………………………………………………………………….…100

Seront déclarées techniquement valables et retenues pour la phase suivante de l’évaluation, les offres techniques ayant recueilli une note d’au moins 70 points/100 à l’évaluation technique.

Évaluation financière :

Seront ouvertes les seules offres financières des candidats ayant obtenu au moins 70 points/100 à l’évaluation technique.

Les offres financières seront évaluées en prenant en considération les détails utiles et pertinents (honoraires par jour ainsi que tous les autres frais jugés utiles) pour mener à bien la consultation ainsi qu’en prenant en compte le caractère raisonnable et appropriées pour cette mission (coût avantageux pour UNICEF).

Évaluation finale :

L’évaluation finale combinera les deux évaluations précédentes à raison d’une pondération de 70% pour l’évaluation technique et de 30% pour l’évaluation financière.

Sera retenu à l’évaluation finale, le postulant techniquement qualifié ayant également fait preuve d’une offre technique complète et d’une offre financière raisonnable et conforme au taux en vigueur à l’UNICEF.

Le site www.agora.unicef.org permet de retrouver les quatre formations et recevoir un certificat

L’UNICEF s’engage à promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de son personnel et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leur religion et leur origine ethnique, y compris les personnes handicapées, à poser leur candidature pour faire partie de l’organisation.

L’UNICEF a une politique de tolérance zéro en matière d’exploitation et d’abus sexuels, et de tout type de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, et de discrimination.

Tous les candidats sélectionnés feront donc l’objet d’une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents.

Les personnes engagées dans le cadre d’un contrat de consultant ne seront pas considérées comme des « membres du personnel » en vertu du Règlement et des Règles du personnel des Nations Unies et des politiques et procédures de l’UNICEF, et n’auront pas droit aux prestations qui y sont versées (comme les droits au congé et la couverture d’assurance médicale). Leurs conditions de service seront régies par leur contrat et les conditions générales des contrats pour les services des consultants et des entrepreneurs individuels. Les consultants individuels sont responsables de déterminer leurs obligations fiscales et le paiement de toute taxe et/ou taxe, conformément aux lois locales ou autres lois applicables.

 

Apply now
To help us track our recruitment effort, please specify on the application form/indicate in your cover letter where (unjobvacancies.com) you saw this job posting.