Responsable Plaidoyer – Guinee (m/f/x)

MSF


Médecins Sans Frontières (MSF) is an international humanitarian aid organization that provides assistance in more than 90 countries to populations in distress, to victims of natural or manmade disasters and to victims of armed conflicts, without discrimination and irrespective of origin, religion, creed or political affiliation.

For this function, a high level of French is required. This is why the job description will only be published in this language.

CONTEXTE

En Guinée, dans les structures primaires publiques, les premières causes de consultation sont celles d’un pays en développement dans un environnement tropical avec une nette prédominance des maladies transmissibles. Le paludisme avec 37% des consultations occupe la tête de file, suivit des infections respiratoires aigües (18%), les helminthiases (11%) et les diarrhées non sanglantes (6%). La malnutrition aussi occupe une place de choix où certaines zones affichent des taux de MAS variant entre 2.5 à 3%. Le programme d’immunisation de routine (PEV) rencontre des difficultés pour rehausser les taux de couverture vaccinale. Ainsi le pays est confronté à des épidémies à récurrence notamment celle de rougeole.

Médecins Sans Frontières (MSF) est présente en Guinée depuis une trentaine année pour répondre à des situations d’urgence (épidémies, conséquences de conflits/violence, catastrophes naturelles) mais aussi pour améliorer l’accès aux soins des populations vulnérables

En 2014, la Guinée a été frappée par une épidémie d’Ebola qui a pleinement affecté le système de santé du pays en termes de fréquentation et de disponibilité des ressources humaines au sein des structures de soins. La situation post Ebola se caractérise par le retard dans la concrétisation des engagements faits par plusieurs bailleurs afin de soutenir le système sanitaire. Le pays reste encore confronté à des difficultés de financement pour un renforcement adéquat de son système de santé.

Le système de santé en Guinéen est confronté à plusieurs défis qui ne facilitent pas l’accès aux soins, notamment le recouvrement des coûts, la carence des ressources humaines (qualité et nombre), la disponibilité en médicaments et matériels, la distance géographique des structures de soins, etc.

MSF a deux projets :

  • Un projet VIH/TB à Conakry (depuis 2003)
  • Un projet de soins de santé communautaire (focus paludisme) à Kouroussa (depuis 2017)
  • Et un EPREP destiné à couvrir des scenarii d’urgence pré-identifiés

VIH

Avec un taux de prévalence officiel de 1,5%, la Guinée est considérée comme un pays à basse prévalence mais également un pays à basse couverture de dépistage et de traitement.

Le nombre de PVVIH sous traitement en fin 2020 était de 56 000 (données ONUSIDA), ce qui correspond à 49% de toutes les PVVIH estimées dans le pays (2ième 90). Il y a cependant une grande différence entre la capitale, où la couverture est presque à 100%, et le reste du pays, où elle est seulement de 18%. La couverture est aussi substantiellement plus élevée chez les femmes adultes (54%) que chez les hommes adultes (30%) et certainement que chez les enfants (24%). Le taux d’attrition est assez élevé. Environ 65% des PVVIH qui initient le traitement sont estimés encore actives sous traitement après 12 mois. Toutefois, la grande majorité des PVVIH sous traitement semble avoir une charge virale supprimée (environ 89%), ce qui correspondait à 35% de tous les PVVIH en 2018 (3ième 90).

Le financement de la riposte contre le VIH et la TB reste largement tributaire au Fonds mondial qui reste le principal bailleur avec un corolaire de gap de financement de la lutte. Aussi les acteurs restent très peu nombreux dans le domaine de la lutte contre le VIH

C’est dans ce contexte que le projet VIH/TB qui est un projet de réduction de la mortalité et morbidité des personnes vivant avec le VIH (dont les co-infectés TB) à Conakry, soutient 9 structures du Ministère de la Santé : 8 structures du niveau primaire (4 Centres Médicaux Communaux, 4 Centres de Santé) et une Unité de Soins, de Formation et de Recherche (USFR) au sein de l’Hôpital Universitaire de Donka pour la prise en charge spécialisée du VIH. Par ailleurs, le projet a créé deux Point de distribution communautaire (PODI) en collaboration avec la société civile

En octobre 2020, une table ronde stratégique sur le projet s’est tenue pour définir les grandes orientations pour les cinq prochaines années (vision 2021-2025). Dans un contexte de basse couverture en ARV et forte stigmatisation des personnes vivants avec le VIH, ce projet qui appuie une cohorte de plus de 14.500 patients se fixe comme ambition de :

• Garantir l’accès à des soins de qualité et gratuit pour les PVVIH en ambulatoire et en hospitalisation

• Offrir un paquet complet d’appui psycho-social

• Travailler sur le plaidoyer et l’activisme pour améliorer la prise en charge

Paludisme – Prise en charge intégrée des maladies de l’enfance (PCIME -ICCM)

Le paludisme en Guinée représente la première cause de consultation (40,82%), d’hospitalisation (45,3%) et de décès (36%). Son incidence est estimée à 397 cas pour 1000 habitants (PNLP 2017)

Le paludisme sévit en Guinée à l’état d’endémie stable à recrudescence saisonnière longue (6 à 8 mois), avec 100 à 400 piqûres infectantes par homme et par an.

Selon les résultats de L’EDS-V (2012), la prévalence globale du paludisme dans le pays est de 44 % avec de fortes variations selon le milieu de résidence (53 % en milieu rural contre 18 % en milieu urbain). Au niveau des régions, c’est surtout Faranah (66 %) et Nzérékoré (59 %) qui se distinguent avec les plus fortes prévalences alors qu’elle est la plus faible dans la ville de Conakry (3 %).

Le taux de MAS est estimé à 7% selon l’indice PT et 9,9% selon le PB (enquête SMART 2015), la couverture vaccinale n’est que de 26,7% pour l’ensemble des antigènes (enquêtes PEV de routine 2016) et la mortalité infantile est élevée (1,65/10.000 enfants/jour d’après l’enquête de mortalité rétrospective MSF de 2016).

Au regard de ce contexte et en lien avec la politique de santé communautaire dont la Guinée s’est dotée, la mission MSF a initié en 2017 un projet de soins de santé primaire à base communautaire focalisé sur la PCIME (focus enfants de moins de 5 ans).

Ce projet mis en œuvre à Kouroussa en Haute Guinée a pour objectif de:

• Permettre l’accès gratuit à des soins de qualité aux niveaux communautaire et hôpital pour la prise en charge du paludisme et pathologies associées (désengagement prévu de l’hôpital en 2022).

• Associer la communauté dans la prise en charge des pathologies telles que le paludisme, la diarrhée, la malnutrition et les infections respiratoires. En octobre 2021, on dénombrait au total 147 Agents communautaires de santé formés et mobilisés pour les soins communautaires chez les enfants dans la préfecture.

• Contribuer au renforcement de l’implication communautaire dans la planification, le financement et la mise en œuvre des soins de santé et ce, notamment à travers la mobilisation de ressources pour la santé communautaire au niveau des collectivités locales.

• Réduire la mortalité liée au paludisme chez les moins de 5 ans.

• Assurer le dépistage communautaire de la malnutrition et la prise en charge hospitalière des cas de malnutrition aiguë sévère avec complication.

• Contribuer à l’amélioration de la couverture vaccinale dans la préfecture avec un appui à la stratégie avancée pour la vaccination de routine et à la gestion des épidémies.

• Appuyer l’organisation des références vers l’hôpital préfectoral de Kouroussa pour les cas graves et/ou compliqués

Le projet a entamé une phase de désengagement progressive de certaines activités (fin du projet prévue pour fin 2022) et travaille, en collaboration avec la communauté, la DPS, le Ministère de la santé au niveau central et les acteurs internationaux présents en Guinée, pour qu’une pérennisation de certains aspects du modèle développé à Kouroussa puisse subsister ainsi qu’un plus grand investissement dans l’aspect communautaire. Cette phase critique requiert un investissement du responsable plaidoyer pour le soutien au projet dans la documentation du modèle et le lien avec les acteurs pour un engagement de leur part pour l’après-MSF.

OBJECTIFS PRINCIPAUX

Le/la responsable plaidoyer contribue à l’analyse et au plaidoyer de la mission mis en œuvre par MSF en Guinée.

Sous la supervision du chef de mission et en collaboration avec les différents départements de la mission et les projets, il/elle est en charge de l’analyse de l’environnement sanitaire en général (notamment pour ce qui concerne l’analyse des financements et des stratégies mises en œuvre dans le domaine de la santé) et en lien avec les projets (VIH, TB, soins de santé communautaire, paludisme, malnutrition). Pour ce faire, il/elle développe les liens avec les partenaires et intervenants clés et assure un suivi des tendances en matière de politique et de stratégies d’accès aux soins de santé (financements, disponibilité des services et des intrants, barrières à l’accès, etc.). Par ailleurs, il/elle est en charge de la définition et de la mise en œuvre du plan d’actions liés aux thématiques et objectifs de plaidoyer définis par la mission et les projets.

Les axes transversaux de plaidoyer de la mission MSF Guinée sont les suivants :

  • Analyse et suivi des financements de la Guinée dans le domaine de la santé (au niveau macro – Suivi des cycles de financement du Fonds mondial y compris les quantifications et rédactions de notes conceptuelles, Programmes Banque Mondiale ; Couverture dans santé universelle – et par thématique – VIH, TB, Palu, Malnutrition, Vaccination)
  • Analyse, suivi et positionnement par rapport au renforcement de la chaine d’approvisionnement (documentation des difficultés, échange avec les partenaires, soutien aux autorités, etc.)
  • Renforcement de la société civile (VIH) et du communautaire (Paludisme et maladies de l’enfant)
  • Documentation des stratégies mises en œuvre dans les projets et qui ont démontré leur efficacité

RESPONSIBILITES

  • Sous la coordination du chef de mission, définir et mettre en œuvre les activités de plaidoyer en lien avec les projets de MSF en Guinée, avec la tâche d’élaborer des stratégies de plaidoyer associées aux priorités définies au niveau des projets
  • Procéder à la cartographie des acteurs internationaux et nationaux dans le domaine de la santé et maintenir cette cartographie à jour, afin de pouvoir conseiller le chef de mission et le coordinateur médical sur le positionnement de MSF
  • Assurer le suivi et la compilation régulière de comptes rendus actualisés sur la dynamique des plateformes en lien avec la santé, et plus spécifiquement les plateformes de réponse contre le VIH, la TB, le palu, la santé communautaire et la malnutrition afin d’augmenter la capacité de levier et l’impact du lobbying de MSF au niveau national, dans la lignée des plans opérationnels, des activités régulières et des objectifs de plaidoyer médico-humanitaires.
  • Contribuer à la fourniture de contenu médico-humanitaire en lien avec les thématiques couvertes par les projets pour nourrir les initiatives d’analyse et plaidoyer au niveau international.
  • Superviser, en vertu des directives éthiques de MSF, la qualité de la collecte sur le terrain des données qui serviront aux opérations et au plaidoyer.
  • Rédiger des briefings Papers et des rapports à usage interne et externe sur les principaux sujets de préoccupation médico-humanitaire en lien avec le VIH, la TB et les autres thématiques de santé, et contribuer, en collaboration avec le chargé de communication de la mission, aux communications opérationnelles.
  • Travailler en partenariat avec le pharmacien mission, les projets et la société civile (observatoires communautaires) sur le monitoring des problèmes de rupture d’ARV et d’intrants et en développer une stratégie adaptée et efficace de réponse.

PRÉREQUIS

Éducation

  • Formation universitaire niveau maîtrise, (anthropologie/sciences sociales/sciences politiques, droit, études sur les questions de genre, protection) avec compétences rédactionnelles de premier ordre et excellentes capacités de recherche et d’analyse.

Expériences:

  • Expérience de travail dans le domaine du VIH et connaissance des enjeux liés au VIH
  • Expérience prouvée dans le plaidoyer
  • Expérience de travail dans le secteur humanitaire
  • Expérience avec MSF est un atout
  • Profil (para)médical est un atout

Competences:

  • Forte capacité d’analyse
  • Capacité à développer et mettre en œuvre une vision stratégique
  • Capacité à développer un réseau
  • Excellente capacité rédactionnelle
  • Capacité à prendre des initiatives et travailler en autonomie
  • Flexibilité et capacité d’adaptation
  • Compétences d’organisation et attention aux détails
  • Bon communicateur
  • Esprit d’équipe
  • Français et anglais (écrit et parlé) essentiel

CONDITIONS

  • Date de début prévue : 1 décembre 2021
  • Contrat de terrain d’une durée de 12 mois, basé à Conakry, Guinée
  • Pas de position familiale
  • Salaire selon l’échelle salariale de MSF-OCB. Le transport, l’hébergement, les vaccinations sont prises en charge par MSF. Indemnité journalière + assurance médicale
  • Adhérer aux principes MSF et à nos valeurs managériales : respect, transparence, intégrité, responsabilité, confiance et autonomisation
  • Adhérer aux engagements pour un comportement responsable

How to apply

Les candidatures en ligne doivent être soumises au plus tard le 8 novembre 2021 via le lien suivant. En cliquant sur ce lien, vous serez dirigé vers notre outil de candidature en ligne.

Seuls les candidats sélectionnés pour la suite seront contactés.

MSF valorise la diversité et s’engage à créer un environnement de travail inclusif. Nous accueillons les candidatures de tous les candidats qualifiés, quels que soient leur handicap, leur genre, leur statut matrimonial ou civil, leur race, leur couleur ou leurs origines ethniques et nationales, leur religion, leurs convictions ou leur orientation sexuelle.

MSF se soucie de la protection de vos données. En soumettant votre candidature, vous acceptez que MSF utilise vos données personnelles. Pour plus d’informations, consultez notre avis de confidentialité destinée aux candidats.

To help us track our recruitment effort, please indicate in your email/cover letter where (unjobvacancies.com) you saw this job posting.